François Bayrou 62

Blog de soutien à François Bayrou dans le Pas de Calais depuis 2007

"Vote blanc : après dix ans de combat politique, cette avancée démocratique est enfin une réalité!"

Publié le 24 Novembre 2012 par bayrou62 in Mouvement Démocrate

Yann Wehrling

Yann Wehrling, porte-parole du Mouvement Démocrate, s'est réjoui de l'adoption à l'unanimité par l'Assemblée nationale, une proposition incarnée depuis dix ans par François Bayrou.


"Nous nous réjouissons de l'adoption à l'unanimité par l'Assemblée nationale de la reconnaissance du vote blanc. Les parlementaires de tous bords ont su prendre leurs responsabilités, en faveur de cette proposition que porte haut et fort François Bayrou depuis 2002", a souligné le porte-parole du Mouvement Démocrate.

"C’est une avancée démocratique considérable, qui répond à l'exigence de modernisation de nos institutions et contribue à réconcilier nos concitoyens avec la politique. Jusqu’à présent, beaucoup d’électeurs ont choisi ce mode d’expression sans que l’on en tienne compte. Or, le vote blanc n'est pas un bulletin nul, avec une erreur", a-t-il poursuivi.

Comme Yann Wehrling l'a rappelé, "le vote blanc est un acte citoyen à part entière, celui de participer à un vote pour dire que l’offre politique ne vous convient pas. Cela a autant de poids que le vote de celui qui va se résigner à choisir un candidat malgré lui, et on sait bien que cela existe dans un grand nombre de cas".

"À chaque scrutin, l’abstention est un peu plus inquiétante, mais on ne sait pas si cela vient d’un désintérêt de la vie politique ou d’un message de ras-le-bol. La reconnaissance du vote blanc permettra désormais de manifester de façon constructive son insatisfaction. Elle conduira au nécessaire examen de conscience de ceux qui seront élus", a-t-il estimé.

"Cette mesure, ajoutée à celles préconisées par la commission Jospin, va donc dans le bon sens : celui de la modernisation et de la moralisation de notre vie publique, dont nous avons fait depuis de nombreuses années notre priorité", a conclu le porte-parole.

Commenter cet article