François Bayrou 62

Blog de soutien à François Bayrou dans le Pas de Calais depuis 2007

Scandale Cahuzac: "Des dégâts dévastateurs pour le monde politique français"

Publié le 3 Avril 2013 par bayrou62 in François Bayrou

François Bayrou a dénoncé "le mensonge institutionnalisé" de Jérôme Cahuzac et appelé "d'urgence à la vérité en politique", mardi.

 

"Mettez-vous à la place des Français", a souligné François Bayrou aux journalistes qui l'interrogeaient. "Depuis des mois, ils ont cru ce qu'une bonne partie des responsables publics leur disaient : qu'il y avait une sorte de complot d'une partie de la presse et qu'il n'y avait aucun scandale. Ils découvrent aujourd'hui que cette thèse explose en plein vol. Les citoyens ont une fois encore l'impression qu'on les prend pour des gogos, qu'on peut leur mentir impunément, c'est révoltant", a jugé le président du MoDem.

 

"Le mensonge institutionnalisé, assumé les yeux dans les yeux, la dénonciation d'un complot médiatique, tout cela aboutit à la révélation d'une vérité qui disqualifie les menteurs", constate l'ancien candidat à la présidence de la République. "Ce qui a été frappant depuis des mois dans cet épisode, dit-il, c'est le soutien que M. Cahuzac a reçu de la part d'une partie de la presse et d'une partie très importante de l'opposition, comme de la majorité". "On a l'impression que les solidarités à l'intérieur du monde politique dépassent le simple respect de la réalité et de ses évidences", explique le leader centriste.

 

"Qui ne voit que la moralisation de la vie publique devient un impératif d'urgence dans un pays où plus personne, si les choses continuent ainsi, ne va pouvoir donner sa confiance aux responsables de la vie publique", prévient François Bayrou. "Plus que jamais, ce dont notre démocratie a besoin, enfin, d'urgence et sans atermoiement, c'est de la vérité en politique. Les Français ont besoin, à juste titre, de pouvoir se fier à la parole de ceux qui leur parlent. Les politiques doivent montrer au plus vite qu'ils accordent une attention plus grande à la vérité, à la sincérité. J'appelle à ce que l'on face eznfin moins de place à la communication et plus de place à l'authenticité. Nous encourons de graves accidents, si nous ne faisons pas ce pas décisif", ajoute le président du MoDem qui vient de publier un livre sur ce sujet.

Commenter cet article